Les Amis du musée

Un tarif préférentiel proposé aux adhérents de Musée en musique
pour un événement incontournable de la saison 2021 / 2022 des Amis du musée de Grenoble.

Mercredi 9 mars 2022 à 18h30, auditorium du musée de Grenoble
Baisers voulus, baisers volés : de Corrège à Warhol etc.
par Christian Loubet, historien de l’art

Le baiser, ce « point rose qu’on met sur l’i du verbe aimer » (Rostand), est un thème récurrent de l’art occidental. Depuis les chastes bises de la Vierge à l’enfant Jésus, jusqu’aux étreintes les plus variées, on constate une évolution très nette. De la suggestion poétique d’un Corrège à l’exhibition franche d’un Rodin, la tradition a magnifié l’acte mineur mais décisif de la première fusion des amoureux. Dans l’union intime des corps offerts, des bouches ouvertes, des lèvres humides, la sensualité s’exacerbe. À la fin du XIXe et au XXe siècle on réduit l’étreinte à une évocation ambivalente (Munch, Lautrec, Picasso) pour montrer aussi le risque du piège. Il y a les baisers voulus et les baisers volés. De nos jours, inflation et dévaluation tuent le « baiser », jadis figure sublime, devenu menue monnaie des amoureux. Peut-être conserve-t-il son importance au cinéma quand une visée cadrée et dynamique stimule encore la libido des spectateurs. La peinture n’en fait plus guère cas… Mais voilà qu’une pandémie nous rappelle à propos son importance, derrière la barrière du geste interdit !

tarifs : 10 € – adhérent 8 € – réduit 4 €



Mercredi 6 avril 2022 à 18h30, auditorium du musée de Grenoble
Marcel Proust (1871-1922) et ses peintres
par Gilbert Croué, historien de l’art

Proust, l’écrivain et esthète que nous connaissons, ne pouvait que se passionner pour la peinture depuis son enfance et ses visites au Louvre avec sa mère. S’il n’est pas un connaisseur technique pertinent, en revanche, il se montre sensible au monde particulier que chaque peintre offre aux regards en ouvrant le plus souvent des mondes nouveaux. Il aime de nombreux peintres du passé, mais aussi ses contemporains qui sont parfois ses amis. On retrouve des échos de la peinture dans sa littérature. Il parvient à une « matière picturale » brillante et passionnante et, dans ses descriptions, les sensations prodiguées par la peinture ne sont jamais loin.

tarifs : 10 € – adhérent 8 € – réduit 4 €

This function has been disabled for Musée en musique.